RSS

Archives Mensuelles: mars 2016

Dégustation de whisky du 30/03/2016

Distillerie BenRiach

Nouvelle dégustation de whisky organisée par Le Caveau d’Ostwald (page Facebook) ! Hier soir, j’ai eu la chance de pourvoir déguster 7 whiskys, principalement de la Distillerie BenRiach, en présence de Nigel ROBINSON l’un des représentants de la marque.

Voici en quelques lignes son histoire : fondée en fondée en 1897 par la famille Grant, à Elgin, région du Speyside. Mise en sommeil de 1900, elle ré-ouvre en 1965 après avoir été réhabilitée. Différents propriétaires se sont succédé jusqu’en 2004, où la distillerie est rachetée par les 3 partenaires actuels.

Glenglassaugh Revival – 46 % – Single Malt – Affiné en fûts de xérès – Highlands
Revival, qui signifie Renaissance, est le premier whisky créé depuis le redémarrage de la distillerie de Glenglassaugh. Il est tiré d’un assemblage de whiskies vieilli en fûts de bourbon premier et deuxième remplissage, qui connait ensuite un vieillissement supplémentaire dans des fûts de xérès oloroso de premier remplissage pendant 6 mois. Belle couleur cuivrée. Notes de caramel, noisette, cacao et miel. Fruité (prunes, oranges, cerises).

Dégustation BenRiach 30-03-2016

BenRiach 10 ans – 43 % – Single Malt
La célèbre distillerie du Speyside lance un 10 ans d’âge au caractère frais et épicé. Il est issu de l’assemblage de plusieurs types de fûts : fûts de bourbon et de xérès de premier remplissage, fût de bourbon de second remplissage, fût de chêne neuf et fût de xérès oloroso. Mis en bouteille à 43% et non filtré à froid.

BenRiach 15 ans PX – 46 % – Single Malt
Ce single malt élevé en ex-fûts de bourbon a été affiné pendant quelques mois dans des ex-fûts de sherry de type Pedro Ximenez. Passé maître dans l’art et la technique des affi nages, Benriach nous livre, à travers sa gamme « Wood Finish Series », une version de Benriach plus racée, non colorée et non filtrée à froid. Plus récemment Benriach a développé avec succès plusieurs séries limitées, affinées dans des fûts spécifiques de porto, de pedro ximenez, de rhum, de madère… Chaque expression fait l’objet d’un vieillissement supplémentaire pouvant varier de 12 à 24 mois, accentuant le caractère complexe et riche de ce single malt du Speyside.
Couleur :  Or à reflets ambrés.
Nez : Précis sur des notes de miel, de rancio et de chocolat noir. Il évolue sur les fruits secs (raisin, noix, noisette) sur fond de note citronnée.
Bouche : Riche et concentrée, elle confirme le nez sur des notes de miel et de crème. Elle se développe sur la papaye, l’églantine et l’eucalyptus.
Finale : Longue, sur le chocolat noir, le Pedro Ximenez et des notes plus douces de chêne.

BenRiach 17 ans 1998 triple distilled – 57,5 % – Single Malt
Si ce Benriach affiche la même sérénité d’expression que le millésime 1999 de notre Collection 2015, il emprunte pour y parvenir des chemins complètement différents. A la discrétion, il préfère une certaine exubérance et à une montée en puissance régulière, il oppose un rythme chaotique qui alterne les moments de calme et les envolées lyriques. En cela, il contredit de manière convaincante l’adage qui prétend que pour atteindre le but fixé, les chemins les plus courts sont toujours les meilleurs.
Single Cask #6395 – Pedro Ximenez Finish Série limitée à 667 bouteilles – Une Exclusivité LMDW Profil : riche, opulent. Epices, noix de muscade et poivre noir. Notes de toffee et de fruits secs (datte, figue). Quasi médicinal (baume, moutarde). Fruits secs (noix, amande, pistache).
Couleur : Cuivre orangé à bords verdâtres.
Nez : Riche, opulent. Au premier nez, des épices venues du fond du verre arrivent à la surface de la palette aromatique. On trouve notamment de la noix de muscade et du poivre noir. A l’aération, des notes de toffee et de fruits secs (datte, figue) lui procurent beaucoup de suavité. Dynamique, il devient au fur et à mesure camphré, quasi médicinal (baume, moutarde). L’ambiance qui règne est chaleureuse.
Bouche : Ferme, acérée. Très différente du nez, l’attaque en bouche est tannique. De nouveaux fruits secs (noix, amande, pistache) sont les acteurs de ce glissement vers plus de sécheresse. Le milieu de bouche gagne cependant considérablement en onctuosité (chocolat au lait, vanille). Comme pour le nez, son caractère médicinal prend peu à peu le dessus. Elle se prolonge sur les fruits exotiques (mangue, passion), les fèves de cacao et les oranges confites.
Finale : Longue, racée. Sans jamais se désunir, elle laisse le vin de xérès prendre les choses en main et s’exprimer pleinement. Un vent maritime apporte avec lui du sel tandis que des notes de tilleul et de laurier parfument l’atmosphère. Luxuriante, fraîche, la rétro olfaction est marquée par les fruits mûrs (abricot, clémentine) et le verre vide est un condensé particulièrement fidèle de la palette gustative.

BenRiach 1999 single cask PX – 53,9 % – Single Malt
Sûr de lui et de ses qualités intrinsèques, ce Benriach préfère laisser le sherry agir à sa guise et s’approprier au fur et à mesure l’intégralité de l’espace gustatif et olfactif. Épris d’harmonie et de quiétude, il préfère les ambiances feutrées aux mondanités superflues. Peu enclin aux superlatifs, il offre un langage qui va à l’essentiel. En cela, il atteint pleinement le but qu’il s’est fixé : que le dégustateur prenne un maximum de plaisir en le dégustant.
Profil : ferme, équilibré. Épices, dont le piment d’Espelette, suivies de notes d’estragon et de fruits frais. Herbe coupée, caramel au beurre salé et noix fraîches. Single Cask #5727 – Pedro Ximenez Sherry Cask Édition limitée à 698 bouteilles.
Couleur : Vieil or à reflets topaze.
Nez : Mélange de fermeté et de douceur, il se montre dans un premier temps épicé, voire pimenté (Espelette). Il s’ouvre sur des notes d’estragon et de fruits frais (melon, pêche jaune). Quelques grains de sel viennent vivifier la palette aromatique. Il se prolonge sur l’herbe coupée, le caramel au beurre salé et les noix fraîches.
Bouche : Pleine de vivacité, elle fait aussi preuve de beaucoup d’équilibre. Des notes de muscat lui procurent un joli toucher, tandis que des agrumes confits (citron, pamplemousse) dynamisent le milieu de bouche. Balsamique (cèdre), elle se montre également épicée (cannelle, gingembre), chocolatée et réglissée.
Finale : Longue, duveteuse. Cette fois, elle laisse volontairement le sherry prendre totalement possession du palais. Des notes de toffee, de datte et de figue précèdent des raisins de Corinthe et des noix de cajou. La rétroolfaction est herbacée (orge maltée), cacaotée et finement boisée. Le verre vide nous emmène à l’ombre des tilleuls en fleurs.

BenRiach 18 ans Latada Madeira – 46 % – Single Malt
Pour sa nouvelle gamme « très tourbé », Benriach propose cette version âgée de 18 ans. D’abord vieillie en fût de chêne américain, elle est ensuite affinée en fûts de Madère. Latada tire son nom de la culture traditionnelle de la vigne sur l’île de Madère : les vignes sont disposées horizontalement sur des treillis proches du sol. Embouteillée à 46%, sans filtration à froid, ce BenRiach est en édition très limitée.
Couleur : Or vieilli.
Nez : Des notes de melon et d’agrumes confits apportent un équilibre délicieux.
Bouche : Une note de tourbe très appétissante inonde le palais dans un délicieux sirop de fruits mûrs. Des abricots secs associés à de chaudes notes épicées et un zeste d’agrumes offrent une profondeur intéressante à la fin de bouche.

Birnie Moss – 48 % – Single Malt
Dès 2008, Birnie Moss, le second malt de la distillerie Benriach est venu renforcer les rangs de la gamme des malts qu’offrait la distillerie. Avec ses deux pieds enfoncés dans la tourbe, Birnie faisait office de « black sheep » au sein de cette gamme empreinte de douceur et d’élégance. Ayant enfin été reconnu par les siens, ce rejeton parlant couramment l’ileach se présente désormais dans le flacon original de la distillerie. Les nouvelles versions tourbées de Benriach porteront désormais le nom de Birnie Moss. Comme ça, dorénavant plus de confusion possible : l’exubérance fruitée pour Benriach, la tourbe grasse pour Birnie Moss. A dire vrai, la fumée plus que la tourbe, car à ce stade de son évolution, ce premier Birnie Moss est encore sous influence du New-Make Spirit.
Couleur : Jaune pâle.
Nez : Riche, expressif. Un épais écran de fumée et de cendres cède la place à des arômes de distillation (poire, céréale, goudron). Il trouve au fur et à mesure son équilibre et révèle alors le foin coupé, la menthe poivrée ainsi que des notes salées.
Bouche : Vive, énergique. Cette fois l’ordre est inversé. En premier, le malt vert, le foin coupé, la noisette et le sel. En second, le grésil, le camphre et le poivre blanc. Enfin, la terre humide et les cendres.
Finale : Longue, dense. La fumée est omniprésente. Epicée (gingembre frais, girofle), elle se prolonge sur des notes de miel. La rétro-olfaction est florale (tilleul).

Merci encore à Fabrice BADRE d’organiser ces excellentes soirées. Les notes sont issues des sites La maison du Whisky, DUGAS et Wikipédia.

 

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 31 mars 2016 dans A boire !

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Pudding coco amande et dés de fruits

Cette semaine, l’Atelier du Barbu (un super blog auquel je suis abonnée) a posté (une fois de plus !) une super recette de goûter : un Pudding coco, vanille, amande qu’il m’a tardé d’essayer ! En me levant ce matin, je me suis dit que ça serait aussi pas mal en guise de petit-déjeuner ; voici ma version, légèrement différente de l’originale…

Côté ingrédients :
– 35 g de graines de chia
– 90 g de lait de coco sans sucres Ecomil
– 50 g de lait d’amande Provamel
– 1/2 cc de mélasse noire de canne à sucre Priméal
– 1/2 banane
– 1/2 kiwi
– 1/2 pomme
– 3 cs de coulis de fraises à la noix de coco

Côté préparation :
– Dans un bol, mettre les graines de chia, le lait de coco, le lait d’amande et la mélasse de canne.
– Remuer pour homogénéiser le tout et patienter 15 minutes que le mucilage des graines de chia fasse effet.
– Pendant ce temps, couper les fruits en dés ; la rajouter sur le pudding une fois qu’il a « pris ».
– Ajouter le coulis de fruits pour plus de goût et de couleur.

Pudding coco amande et dés de fruits

Préparation ultra rapide et absolument délicieuse, qui peut se décliner à l’infini aussi bien avec les laits végétaux qu’avec les fruits !

 
9 Commentaires

Publié par le 20 mars 2016 dans Plaisirs sucrés

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Cours de cuisine : Risotto de pépinettes aux noisettes et magret fumé – Cuisine Aptitude (Strasbourg)

Voilà bien longtemps que je n’étais pas allée prendre un cours de cuisine chez Cuisine Aptitude… Mardi dernier à midi, nous étions 6 nanas autour du chef à préparer ce plat absolument délicieux !

Risotto de pépinettes aux noisettes et magret fumé
Ingrédients pour 4 personnes :
– 400 g de pépinettes (petites pâtes en forme de grains de riz, aussi appelées avoinettes, ou encore rissnuedle en Alsace)
– 100 ml de vin blanc sec
– 2 échalotes
– 60 g de parmesan râpé frais
– 2 cs de crème fraîche épaisse
– 1,5 l de bouillon de volaille
– 40 ml d’huile d’olive
– 50 g de noisettes concassées grillées
– 150 g de magret de canard fumé
– à discrétion, sel
– à discrétion, poivre
Préparation :
– Faire bouillir le bouillon de volaille et le garder au chaud pour mouiller les pâtes.
– Faire griller les noisettes 5 à 10 minutes au four, 180 degrés chaleur tournante.
– Lorsqu’elles sont dorées, les sortir du four et les concasser à l’aide d’un mortier ; réserver.
– Découper le magret de canard en fines tranches puis en lardons ; réserver.
– Dans une casserole, faire suer les échalotes ciselées à l’huile d’olive avant de rajouter les pépinettes ; faire revenir à feu doux en remuant régulièrement pendant 2 à 3 minutes.
– Rajouter le vin blanc et laisser évaporer à feu vif.
– Lorsque les pâtes ont tout absorbé, mouiller d’une louche de bouillon et laisser absorber de nouveau ; renouveler l’opération jusqu’à ce que les pâtes soient cuites (il faut compter 10 à 15 min).
– Hors du feu, rajouter la crème épaisse et le parmesan râpé, bien mélanger.
– Dresser sur des assiettes creuses chaudes et parsemer d’éclats de noisettes grillées et de lardons de magret de canard fumé.

Risotto de pépinettes aux noisettes et magret fumé

Dessert du chef offert (déjà prêt) : Compotée de pommes et cannelle, surmontée d’une mousse aux marrons, coulis de fruits exotiques et croquant à la pistache

Compotée de pommes et cannelle, surmontée d'une mousse aux marrons, coulis de fruits exotiques et croquant à la pistache

C’est toujours un plaisir d’apprendre et une tuerie à manger (le plat comme le dessert !) 🙂

 
Poster un commentaire

Publié par le 18 mars 2016 dans Plaisirs salés

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Irish stew

Aujourd’hui, c’est le jour officiel de la Saint-Patrick ! Voici le dîner que j’ai préparé hier soir à mes invités, à l’aide du Cook Expert de Magimix (Recette originale)…

Côté ingrédients :
– 200 g de carottes (environ 2 pièces)
– 500 g de pommes de terre (environ 3 pièces)
– 2 oignons nouveaux
– 1 branche de céleri (environ 100 g)
– 720 g d’épaule d’agneau
– 2 gousses d’ail
– 2 cs d’huile d’olive (environ 25 ml) Ksar
– 250 ml d’eau
– 500 ml de Guinness
– 2 cs de double concentré de tomate (environ 40 g) Jardin Bio
– 50 ml de sauce Worcestershire Heinz
– 1 cube de bouillon cube pour soupe miso Jardin Bio
– 1 cc d’Arrow root (environ 10 g) Priméal
– à discrétion, persil Ducros
– à discrétion, sel fin de Guérande
– à discrétion, poivre noir moulu Indonésie Ducros

Côté préparation :

– Laver et éplucher les carottes ainsi que les pommes de terre. Éplucher les oignons et émincer le tout ainsi que le céleri dans la midi cuve transparente avec le disque éminceur 4 mm en programme ROBOT ; réserver.
– Couper l’agneau en gros cubes de 3 à 4 cm et les placer dans la cuve inox avec l’huile d’olive et l’ail (épluché, coupé en deux et dégermé) puis lancer le programme EXPERT 5 minutes / vitesse 1A / 120 degrés.
– Ajouter les carottes, les pommes de terre, le céleri et les oignons dans la cuve puis verser la bière et le double concentré de tomate ; rajouter le sel, le poivre, la sauce Worcestershire, l’eau, le bouillon cube et l’arrow root puis lancer le programme EXPERT 90 minutes / vitesse 1A / 95 degrés.
– Décorer l’Irish stew avec le persil avant de servir.

Irish stew

Un véritable délice pour les papilles !

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mars 2016 dans Plaisirs salés

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Guinness Bread

Deuxième recette en prévision de ma soirée de Saint Patrick at home : le pain qui accompagnera le dîner (Recette originale)…

Côté ingrédients :
– 1 kg de farine de blé complète type 110 Celnat
– 500 g de farine de blé pâtissière 1er choix type 45 Moulin de Hurtigheim
– 150 g de beurre de baratte doux Tante Hélène
– 1 litre de lait cru Ferme Vogelgesang
– 350 g de mélasse noire de canne à sucre Priméal
– 200 ml de Guinness
– 130 g de son d’avoine Priméal
– à discrétion, sel fin de Guérande
– à discrétion, sucre de canne brun
– 1 sachet de 10 g de bicarbonate alimentaire La Baleine

Côté préparation :
– Dans un grand saladier, verser les farines, le son d’avoine, le bicarbonate de soude, une pincée de sel et une pincée de sucre puis mélanger.
– Dans une casserole, faire fondre à feu doux le beurre avant de rajouter le lait ; chauffer jusqu’à obtenir un mélange tiède (sans bouillir).
– Rajouter le sirop de canne et fouetter avec un Fouet plat métallique Tupperware jusqu’à obtention d’une préparation lisse.
– Couper le feu et verser la Guinness sans cesser de mélanger.
– Verser le contenu de la casserole dans le saladier et mélanger pour obtenir une pâte homogène.
– Former une boule (si possible) et la déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.
– Enfourner le pain à 140° C pendant 40 minutes.

Guinness Bread 1
Guinness Bread 2

Je n’ai pas pu résister, je l’ai goûté encore tiède… Puis froid… Terriblement bon !

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 mars 2016 dans Plaisirs salés

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Minis-quiches aux poireaux sur pâte brisée

logo-passe-plats-entre-amis1Concours Passe-plats entre amis #7, me voici ! Lancé conjointement par Corinne de Mamou & Co et Samar de Mes inspirations culinaires le 19 février sur le thème « Voyons la vie par le petit bout de la lorgnette« , j’ai bien évidemment profité de mon panier de légumes et des ressources inépuisables du web pour trouver THE recette : une quiche aux poireaux avec une pâte brisée sans beurre du blog Jujube en cuisine.

Comme j’ai récemment préparé de la pâte brisée pour un régiment, j’en avais congelé une partie. J’ai donc décongelé l’un de mes pâtons et en avant pour ma participation !

Côté ingrédients :
– 1 pâte brisée maison (Recette originale Magimix)
– 3 à 4 blancs de poireaux (selon la taille)
– 2 œufs bio
– 200 ml de crème liquide de soja cuisine Sojade
– à discrétion, sel rose de l’Himalaya Moulin des Peupliers
– à discrétion, poivre 4 baies Moulin des Peupliers

Côté préparation :
– Laver soigneusement les blancs de poireaux et les cuire entiers à la vapeur au Cook Expert Magimix : versez un litre d’eau dans la cuve inox, déposer les poireaux dans le panier vapeur, mettre le couvercle et cuire 25 minutes / 110 degrés.
– Une fois cuits, couper les blancs en 4 dans le sens de la longueur, de manière à obtenir des « bandes » de blancs de poireaux ; détacher les « couches » les unes des autres et les poser sur un torchon propre pour les égoutter un maximum.
– Préchauffer le four à 180°C ; une fois chaud, enfourner les pâtes pendant 20 minutes, à vide et piquées à la fourchette, pour les pré-cuire.
– Pendant ce temps, battre les œufs en omelette, ajouter la crème, le sel et le poivre ; réserver.
– Sortir les fonds de tarte du four (sans éteindre ce dernier), disposer les bandes de poireaux dessus en spirale : commencer par les bords et faire le tour jusqu’au centre.
– Verser la préparation oeufs-crème sur les minis-quiches et cuire au four 25 minutes minutes.

Minis-quiches aux poireaux sur pâte brisée 1

Avec les blancs de poireaux et la crème restants : je les ai mélangés avec un Fouet plat métallique Tupperware dans le Pichet MicroCook 1 L Tupperware puis versés dans une Terrine Ultra Pro 500 ml (de forme ronde – édition spéciale) Tupperware avant de l’enfouner en même temps que les minis-quiches pour obtenir un flan de poireaux. Rien ne se perd 😉

Minis-quiches aux poireaux sur pâte brisée 2

 
11 Commentaires

Publié par le 15 mars 2016 dans Concours & Défis, Plaisirs salés

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

« Passe-plats entre amis #7 » de Mamou & Co

logo-passe-plats-entre-amis1Dans le cadre de sa rubrique « Passe plats entre amis », Corinne de Mamou & Co nous lance un nouveau défi ! Sous la houlette de Samar du blog Mes inspirations culinaires, marraine désignée par les participantes de l’édition #6, le nouveau thème est « Voyons la vie par le petit bout de la lorgnette« . Le but consiste à réaliser une recette en version miniature ou individuelle : sucré ou salé, vous avez droit à tout : tartelettes, mini-cake, verrines, bouchées…

Rappel de la principale règle : Chaque participante devra publier une nouvelle recette sur le thème choisi, en partant de la recette d’un autre blog (dont le choix est totalement libre, pas forcément inscrit au défi / concours).

Edition #7 « Voyons la vie par le petit bout de la lorgnette » :
– Ma participation : Minis-quiches aux poireaux sur pâte brisée

Edition #6 « Les agrumes dans tous leurs états » :
– Ma participation : Bien qu’invitée par Béatrice du blog Cuisine en Folie à participer à son thème, j’ai passé mon tour pour cause de déménagement

Edition #5 « Tous aux fourneaux pour préparer les fêtes » :
– Ma participation : Véritable pain d’épices de Reims

Edition #4 « Les couleurs de l’automne dans nos assiettes » :
– Ma participation : Mini-muffins moelleux noisette et citrouille

Edition #3 « Cuisine d’ici ou d’ailleurs : Recettes typiques d’une région de France ou d’un autre pays » :
– Ma participation : Bien qu’inspirée par ce thème, je passe mon tour et profite de mes vacances loin des fourneaux 😉

Edition #2 « Tartes, quiches et cakes d’été » :
– A gagner : Le partenaire The Old Friends Company offrira à la gagnante une bouteille de leur gamme de cocktail « Made in France »
– Ma participation : Quiche aux blettes et tofu fumé

Edition #1 « Le goûter » :
– Lancement du défi / concours et règlement complet de la rubrique « Passe plats entre amis »
– A gagner : Un emporte pièce personnalisé pour customiser ses petits beurres, réalisé par le frère de Corinne
– Ma participation : Tiramisu au pain d’épices

 

Étiquettes : ,

 
L'Atelier du Barbu

Food / Lifestyle / Travel

La pistacheraie

Il n'y a qu'une seule cuisine: la bonne

OSER les couleurs dans votre assiette !

Besoin d'énergie ?... Commencez donc par mettre de la couleur dans votre assiette !...

J'ai le coeur gourmandise

La gourmandise à l'état pur et de tout coeur

Globe-T.

Le Bonnet voyageur • The travelling Winter Hat

Ma Cuisine et Vous

Quelques recettes juste pour vous

KADERICK EN KUIZINN

La Cuisine Est le Reflet de l'Âme

Cuisine de Gut

Partage ses recettes

Giusi Genduso

Healthy & Vegan Lifestyle Blog

My French Bakery

Et si on commençait par le dessert?

Le petit monde de KiwiPatate

Où je partage avec vous ma passion de la pâtisserie

Blog de cuisine de l'AMAP Belles Fontaines de la vallée

Recettes de saison pour utiliser les légumes bio du panier de l'AMAP

Le blog de Ozetik

Les tribulations et astuces d'une écolo strasbourgeoise

Les Recettes de Joséphine

Des recettes gourmandes mais pas que... je voudrais vous faire découvrir aussi la Provence que j'aime !

~ Entre les lignes ~

de Bénédicte Junger - Bibliothécaire & passeuse d'émotions

Ô my goût

Les recettes d'une française en Espagne

latarteriedebene.wordpress.com/

De la naturopathie, de la cuisine et tout plein d'astuces green !

Gourmiland

A la découverte de la gourmandise...

Dans mon nid

... découvrez mon cocon.

Mémoire de marmite

Fines bouches françaises et mondiales